Toute l'actu, 100% video !

Couvre-feu – Ecoutez les réactions des Parisiens après la première nuit passée chez eux : Ils sont résignés par la force des choses…

Les rideaux de fer se tirent, les chaises des brasseries s’empilent, cyclistes et piétons pressent la cadence pour rentrer chez eux. Dans un ballet simultané, les Parisiens sont entrés samedi à 21 heures pile pour leur première soirée de couvre-feu.

Après un dernier sursaut d’activité, les rues se figent progressivement dans le silence. Paris n’avait pas connu de situation équivalente depuis 1961, dans un tout autre contexte, lorsqu’un couvre-feu strict avait été décrété pour les Français musulmans d’Algérie. Il est 22 heures, mais il pourrait être 5 heures du matin.

Dans le Quartier latin, un des repaires favoris des étudiants et des touristes dans la capitale d’avant l’épidémie, les rues se sont vidées en moins d’une heure.

“C’est parlant. Il est 21 heures et il n’y a plus personne. La situation est quasi propre”, se félicite le commissaire Patrick Caron, de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) de la Préfecture de police, chargée ce soir de veiller au respect des nouvelles règles.